Rubrique Vélo Route

Au début des années 1800, les premières bicyclettes voyaient le jours, qu'à peine un siècle plus tard, le tour de France naissait (1903). Les transmissions à vitesses furent leurs apparitions dans les années 30, les dérailleurs quant à eux, ne virent le jours qu'à partir de années 50. Au même moment, Campagnolo mis au point le système de freinage, encore utilisé aujourd'hui, fonctionnant avec des mâchoires à tirage latéral. La fabrication des vélo évolua à partir des années 70, lorsque l'on commença à mélanger l'acier à du chrome (le chromaloy). Au début des années 80, l'aluminium fit son apparition; puis vint au milieu des années 90 les matériaux composites tel que le titane ou la fibre de carbone.
Aujourd'hui, l'aluminium demeure encore la matière la plus utilisée dans la fabrication de vélo.

Le vélo de route est de loin la discipline du cyclisme la plus médiatisée. Et au sein de cette discipline, la compétition la plus préstigieuse des épreuves est comme vous le savez tous, le Tour de France. Cette compétition ce déroule au mois de juillet, sur une distance de plus de 3000km (3547km pour 2007), à travers la France, et ses magnifiques routes, notamment celles de montagnes, avec une vitesse moyenne dépassant les 40km/h, et cela depuis 1999. Les trois principaux maillots du tour sont, le jaune pour le leader au classement général au temps (créé en 1919), le vert (pour le meilleur sprinteur) pour le leader au classement par points (créé en 1953) et le maillot à pois attribué au meilleur grimpeur (créé en 1933). D'autre classements existent au tour de France, comme le porteur du maillot blanc pour le meilleur jeune (parmis les moins de 25 ans créé en 1975), le classement par équipe, prenant en compte le temps des trois premiers équipiés arrivés à l'étape, distingué par le port d'une casquette jaune remplacée depuis 2006 par un dossard jaune. Le prix de la combativité, est décerné par un jury, représenté par un dossard rouge, et le classement du centenaire, mis en place exceptionnelement, en 2003, obtenus par le meilleur coureur lors des étapes historiques ( Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeuax, Nantes et Paris), en l'occurence O'Grady du team crédit agricole avec 82 points.


Victoires au classement général
Lance Armstrong : 7 victoires : États-Unis de 1999 à 2005
Jacques Anquetil : 5 victoires : France en 1957, et de 1961 à 1964
Eddy Merckx : 5 victoires : Belgique de 1969 à 1972, et en 1974
Bernard Hinault : 5 victoires : France en 1978, 1979, 1981, 1982 et 1985
Miguel Indurain : 5 victoires : Espagne de 1991 à 1995

Les coureurs ayant fini le plus souvent à la deuxième place
Joop Zoetemelk : 7 fois : Pays-Bas
Jan Ullrich : 5 fois : Allemagne
Raymond Poulidor : 3 fois : France

Classement général (par nations)
France : 36 victoires
Belgique : 18 victoires
États-Unis : 11 victoires
Italie : 9 victoires
Espagne : 8 victoires
Luxembourg : 4 victoires
Pays-Bas : 2 victoires
Suisse : 2 victoires
Allemagne : 1 victoire
Danemark : 1 victoire
Irlande : 1 victoire

Remise du maillot jaune (1/2 incluses)
Eddy Merckx : 111 fois : Belgique
Lance Armstrong : 83 fois : États-Unis
Bernard Hinault : 79 fois : France
Miguel Indurain : 60 fois : Espagne
Jacques Anquetil : 52 fois : France

Meilleur grimpeur
Richard Virenque : 7 fois : France de 1994 à 1997, puis en 1999, 2003 et 2004
Federico Bahamontès : 6 fois : Espagne en 1954, 1958, 1959 et de 1962 à 1964
Lucien Van Impe : 6 fois : Belgique en 1971, 1972, 1975, 1977, 1981 et 1983

Classement par points
Erik Zabel : 6 fois : Allemagne de 1996 à 2001
Sean Kelly : 4 fois : Irlande en 1982, 1983, 1985 et 1989
Jan Janssen : 3 fois : Pays-Bas en 1964, 1965 et 1967
Eddy Merckx : 3 fois : Belgique en 1969, 1971 et 1972
Freddy Maertens : 3 fois : Belgique en 1976, 1978 et 1981
Djamolidine Abdoujaparov : 3 fois : Ouzbékistan en 1991, 1993 et 1994

Collections de maillots
Eddy Merckx est le seul coureur à avoir remporté sur le même tour de France, le maillot jaune, le vert et le grand prix de la montagne (son équipe avait même gagné le classement par équipes). C’était en 1969. Avec le « cannibale » Eddy Merckx, deux coureurs français sont arrivés à Paris avec le maillot vert et le maillot à pois, mais pas sur la même édition du Tour. Bernard Hinault remporte ainsi le maillot à pois en 1986 et le maillot vert en 1979. Laurent Jalabert arrive en Vert à Paris en 1992 et 1995 et rallie Paris avec le maillot à pois du meilleur grimpeur en 2001 et 2002.

Victoires d’étapes
Eddy Merckx : 34 fois : Belgique
Bernard Hinault : 28 fois : France
André Leducq : 25 fois : France
Lance Armstrong : 25 fois : États-Unis

Victoires d’étapes sur un même Tour
Eddy Merckx : 8 fois : Belgique en 1970 et 1974
Charles Pélissier : 8 fois : France en 1930
Freddy Maertens : 8 fois : Belgique en 1976

Victoires individuelles d’étapes par nations
France : 653 victoires
Belgique : 451 victoires
Italie : 247 victoires
Pays-Bas : 152 victoires
Espagne : 101 victoires

Record de participations
Joop Zoetemelk : 16 participations : Pays-Bas
Lucien Van Impe : 15 participations : Belgique
Guy Nulens : 15 participations : Belgique
Viatcheslav Ekimov : 15 participations : Russie
Raymond Poulidor : 14 participations : France
André Darrigade : 14 participations : France
Sean Kelly : 14 participations : Irlande




Ce sport permet aussi de découvrir pleinement sa région, en parcourant des petites routes et cols (dans les régions montagneuses), souvent inconnus du plus grand nombre. Cette discipline peut être pratiquée à tous les niveaux, mais requière une bonne condition physique. Pour en connaître les vertus, il vous suffit de regarder le nombre de grands sportifs, toutes disciplines confondues, le pratiquer avec rigueur, pour accroître ou maintenir leur endurance au plus haut niveau. Ce sport permet d'apprécier pleinement les paysages environnent lors des sorties effectuées sur des routes de montagne.